Mise au placard : définition, recours et conséquences

Sommaire
Définition de la mise au placard
Recours possibles contre la mise au placard
Conséquences de la mise au placard

Définition de la mise au placard

La mise au placard désigne la situation d’un salarié qui, sans être licencié, est écarté de toute activité professionnelle et isolé au sein de l’entreprise. Cette situation peut être provoquée par une succession de décisions prises à son encontre par son employeur : affectation à des tâches subalternes, éloignement du lieu de travail, retrait de responsabilités, etc. La mise au placard constitue une forme de harcèlement moral au travail pouvant entraîner des conséquences graves sur la santé physique et mentale du salarié concerné. Heureusement, il existe des recours pour lutter contre ce type de situation.

Recours possibles contre la mise au placard

La mise au placard est une mesure disciplinaire prise par l’employeur à l’encontre d’un salarié. Cette mesure consiste à l’écarter de son poste de travail et de ses missions habituelles sans toutefois le licencier. La mise au placard peut être prononcée pour diverses raisons : faute professionnelle, inadaptation au poste, manquement à l’éthique professionnelle, etc.

Si vous êtes victime de mise au placard, sachez qu’il existe des recours possibles. En effet, la mise au placard constitue une forme de harcèlement moral au travail et peut donc être sanctionnée par la justice. Si vous prouvez que vous avez été victime de mise au placard, vous pouvez obtenir des dommages et intérêts.

En outre, la mise au placard peut avoir des conséquences graves sur la santé du salarié. En effet, cette mesure peut entraîner de l’anxiété, des troubles du sommeil, de la dépression, etc. Si vous êtes victime de mise au placard, il est important de prendre soin de votre santé et de ne pas hésiter à consulter un professionnel de la santé si vous ressentez des symptômes inquiétants.

Conséquences de la mise au placard

La mise au placard, ou « écart professionnel », désigne la situation dans laquelle un salarié est exclu de toute activité professionnelle par son employeur. Cela peut prendre plusieurs formes :

– Le salarié est exclu de toute activité professionnelle et ne touche plus aucun salaire ;
– Le salarié est maintenu dans son poste mais son travail est considérablement réduit ;
– Le salarié est maintenu dans son poste mais il est exclu de toute activité évolutive.

La mise au placard peut avoir plusieurs causes :

– Le salarié a été victime de harcèlement moral ou sexuel ;
– Le salarié a été témoin de malversations au sein de l’entreprise ;
– Le salarié est en désaccord avec sa hiérarchie ;
– Le salarié a refusé d’exécuter une mission illégale ;
– Le salarié a été l’objet d’une discrimination.

La mise au placard est une situation extrêmement difficile à vivre pour le salarié. En effet, il se retrouve isolé au sein de l’entreprise, exclu de toute activité professionnelle et souvent mis à l’écart par ses collègues. Cela peut avoir des conséquences graves sur la santé physique et mentale du salarié.

Il est important de savoir que la mise au placard est une pratique illégale. En effet, l’employeur ne peut pas exclure un salarié de toute activité professionnelle sans motif légitime. Si le salarié est victime de mise au placard, il peut saisir les Prud’hommes afin de demander réparation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *